La CGT répond aux vœux du directeur du centre hospitalier de Saint-Brieuc

 

Suite à la cérémonie des vœux de la direction de l’hôpital Yves-Le Foll, qui s’est déroulée le 16 janvier, le syndicat CGT du centre hospitalier réagit, dans un communiqué : il pointe le discours de la direction, « que l’on pourrait qualifier d’utopique ou de maladroit ». Dans le viseur du syndicat, notamment, des propos relatifs à la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée. « Travailler en horaires décalés, les week-ends, les jours fériés, n’est pas confortable, mais c’est le service public », reconnaît le syndicat. « Par contre, si l’on considère que ; travailler sans avoir le temps de manger, voire d’aller aux toilettes, c’est du confort, si l’on estime qu’être rappelé sur ses repos hebdomadaires, ses RTT, ses repos de temps partiel pour pallier l’absentéisme, c’est du confort ; si l’on pense que travailler à la limite de la réglementation du temps de travail pour rendre service à l’institution, c’est du confort, avec une seule une revalorisation salariale durant ces 20 dernières années, il est évident que nous sommes vraiment traités aux petits oignons », ironise la CGT. « C’est avec tout son coeur que la CGT réitère ses voeux de bonheur et de bonne santé à l’ensemble des personnes qui travaillent au centre hospitalier Yves-Le Foll et qui œuvrent pour un  » mieux travailler ensemble  » », conclut le syndicat.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-brieuc/yves-le-foll-la-cgt-pointe-un-discours-de-voeux-utopique-ou-maladroit-15-02-2018-11852855.php#GGVo4a5ZhiOWEJyR.99
Imprimer cet article Télécharger cet article